actions internationales

Depuis sa création en 1994 le Comité contre l’esclavage moderne travaille en lien avec des acteurs internationaux : autres associations européennes et étrangères, organisations internationales, institutions étrangères, etc.

Ces échanges ont mené le CCEM à monter différents projets avec ses partenaires à l’international, de manière à partager les différentes expertises nationales et lutter contre la traite de manière globale.

Cliquez sur les logos ci-dessous pour obtenir des informations précises sur les différents projets internationaux menés par le CCEM et ses partenaires.

2019-2021

Le projet “SAVE : Soutien dans l’identification et l’Accompagnement des victimes de traite des Etres humains” a pour but de partager l’expertise et l’expérience du CCEM avec les associations locales du Maroc.

2013-2014

Le projet Balkans ACT (Against Crime of Trafficking) Now ! a eu pour but le partage des meilleures pratiques et d’expertises entre des associations d’Europe de l’Ouest et des Balkans.

2010-2011

L’objectif du projet RAPVIT était de mener des recherches et de sensibiliser sur les violences auxquelles sont exposées les femmes lors des parcours de migration vers l’Europe, y compris la traite des être humains.

2004-2007

Le projet “Longue Marche: les migrantes asiatiques en Europe, mieux les connaître pour mieux les intégrer” a été mené grâce au soutien du Fonds Social Européen, et en collaboration avec l’association parisienne ALC.

2003

Co-financé par le programme Daphnée de l’Union Européenne, le projet “Pour une approche multidisciplinaire de la protection des victimes de traite des êtres humains” a permis de renforcer la collaboration avec divers pays européens et d’éditer de nombreuses brochures de sensibilisation.

1998-2000

Premier projet international du CCEM, le projet “L‘Europe unie contre l’esclave“, financé par le programme européen Daphnée, a permis une réelle mise en lumière du phénomène ainsi qu’une mise en réseau des différents acteurs européens.